03 52 62 02 02

Objet de votre demande

Informations personnelles

  • Droit de la famille
MAÎTRE JEAN-LOUIS COPPIN Avocat au barreau de Boulogne-sur-Mer Droit social | Droit du travail | Protection sociale | Droit de la famille | Droit pénal | Droit de la consommation | Droit commercial DEMANDER UNE CONSULTATION
Vous appréciez, partagez !
Jean-Louis Coppin 03 52 62 02 02
19 Rue Jean Baptiste Corot
62100 Calais

Avocat en Droit de la Famille à Calais - Maître Jean-Louis Coppin

Cabinet d’avocats en droit de la famille, nous vous proposons notre savoir-faire dans ce domaine pour vous guider et vous conseiller concernant les cas de divorce et de séparation de couple non-marié, la négociation de la garde des enfants et le partage des biens du couple.

Les principales interventions du cabinet d’avocats concernent :
  • Séparation,
  • Divorce amiable ou contentieux,
  • Garde d’enfants et autorité parentale,
  • Droits de visite et d’hébergement,
  • Pension alimentaire, prestation compensatoire,
  • Assistance devant le Juge aux Affaires Familiales ou le Juge pour Enfants,
  • Liquidation des régimes matrimoniaux,
  • Assistance devant le notaire,
  • PACS, adoption, filiation.
Le cabinet d’avocats est installé au 19 rue Jean-Baptiste Corot à Calais. Il est desservi par le bus arrêt Corot (lignes 1, 2, 7, 10 et 100). Le secrétariat téléphonique est joignable du lundi au vendredi, de 10h à 12h et de 14h à 16h.

La garde et l’entretien des enfants

Les procédures et démarches de divorce

Avant d’entamer une procédure de divorce, il est important de consulter un avocat du divorce afin qu’il vous renseigne sur les différentes formes de divorce et la démarche à entreprendre. Selon les motifs de la séparation, le couple peut choisir entre un divorce pour faute, par altération définitive du lien conjugal, pour rupture de la vie commune ou par consentement mutuel. En plus de vous conseiller sur la stratégie à adopter pour votre séparation, le cabinet d’avocats au Barreau de Boulogne-sur-Mer vous accompagne durant les différentes audiences devant le Juge des affaires familiales et représente vos intérêts lors des différentes négociations comme la liquidation du régime matrimonial.

L’avocat intervient également dans le cadre d’une rupture de PACS et de concubinage. La procédure pour une séparation de couple non marié est moins conflictuelle vu l’absence d’un contrat de mariage. Dans ce cas, il assiste les conjoints pour le dépôt de la requête et les représente devant le Juge. En général, la validation de cette séparation dure 6 mois dans le cas où les deux parties ont déposé une requête. Elle s'établit sur 1 an si la requête ne provient que d’une seule partie. La liquidation indivision, c’est-à-dire le partage du patrimoine du couple, est également moins litigieuse que le divorce puisque chaque partie conserve les biens qu’elle a acquis avant et pendant la vie commune.

La garde et l’entretien des enfants

La garde et l’entretien des enfants

L’une des premières conséquences du divorce se porte sur les enfants issus du couple. La question de la garde des enfants sera définie par l’autorité parentale et peut être négociée à l’amiable ou non. En plus de prendre en charge la phase de discussion, l’avocat en droit du divorce est également à même de vous représenter pendant les audiences devant le Juge.

Tout parent est tenu de contribuer à l’entretien de ses enfants, que ce soit en matière de scolarité, d’alimentation ou de confort. Le parent qui n’héberge pas les enfants devra donc verser une pension alimentaire à l’autre parent en charge de la garde des enfants. A ce titre, le cabinet d’avocats vous accompagne pour négocier le montant de la pension alimentaire.
 

Le partage du patrimoine du couple

La deuxième conséquence du divorce se concentre sur le patrimoine du couple. Si ce dernier a signé un contrat de mariage, le partage des biens correspondra donc aux termes inscrits dans l’accord. Dans le cas contraire, faites-vous assister par votre avocat au Barreau de Boulogne-sur-Mer pour négocier d’un partage des biens amiables ou représenter vos intérêts en cas de partage judiciaire. Il reste, par ailleurs, à vos côtés si vous souhaitez demander des prestations compensatoires à votre ex-conjoint.